ActualitéPolitique

Affaire gouvernement de transition en Côte d’Ivoire: Sam l’africain emboîte le pas à Affi N’Guessan

Emboîtant le pas au  président du Front populaire ivoirien, Pascal Affi N’Guessan, le président de la Nouvelle alliance de la Côte d’Ivoire pour la patrie (NACIP), Sam l’Africain, de son vrai nom,  Mohamed Sam Jichi, a appelé mardi à Abidjan,  à la mise en place d’un gouvernement d’union et de transition en Côte d’Ivoire.

« Au vu de ces résultats négatifs, la Nacip   demande la mise en place d’un gouvernement d’union et de transition», a invité Sam l’Africain dans une déclaration rendue publique mardi. L’ex-membre de la galaxie patriotique va même plus loin que le patron du parti de Laurent Gbagbo en exigeant « la démission du gouvernement Amadou Gon Coulibaly dans un délai d’une semaine» estimant que ledit gouvernement « a commencé à créer plus de problèmes qu’il n’en résout».

Le président de la NACIP qui commentait ainsi l’actualité socio-politique ivoirienne récente (mutinerie et fronde sociale) a critiqué vertement la gouvernance du chef de l’État Alassane Ouattara tant au plan politique, économique  que social. «La Nacip prévient qu’elle tiendra pour responsable tout le gouvernement et le chef de l’État si l’année scolaire 2016-2017 venait à être déclarée année blanche par l’Unesco», a-t-il réagi relativement à la récente grève des fonctionnaires ivoiriens largement suivie dans le secteur éducation-formation.

Sam l’Africain  a ,  par ailleurs, fustigé  les nominations de la nouvelle équipe gouvernementale et les changements  à la tête des grands commandements de l’armée  qui  prônent selon lui, le «népotisme et le favoritisme».

L.Barro

Commentaires (Facebook)

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page