ActualitéSociété

Anyama/Les mutins affolent la population: écoles et commerces fermés

Lundi 15 mai 2015- Des coups de feu de militaires insurgés du camp militaire d’Anyama ( à une dizaine de kilomètres au Nord-Est d’Abidjan),   ont affolé les populations de ladite  ville,  a-t-on  constaté lundi, dans la matinée,  à notre  passage dans cette commune. Cette panique qui s’est emparée de la ville  a entraîné la fermeture de plusieurs  commerces et écoles de cette cité.

A Bouaké au centre nord du pays, deuxième plus grande ville et épicentre de la contestation, les coups de canon ont également retenti ce lundi de même que dans la capitale économique ivoirienne précisément au camp militaire d’Akouédo. Malgré les appels  au rétablissement de l’ordre de l’Etat-Major des  armées invitant les soldats mécontents à regagner leurs casernes, ceux-ci continuent de revendiquer bruyamment à coup de canon.

Les 8400 soldats insurgés se mutinent depuis vendredi dernier dans plusieurs villes du pays pour réclamer le reliquat d’une prime de 12 millions FCFA chacun dont une partie  ( 5 millions FCFA) aurait été perçue en début d’année.

L.Barro 

Commentaires (Facebook)

Articles Liés

Bouton retour en haut de la page