ActualitéPolitique

Présidence de la CEI – La cérémonie de passation des charges eu lieux hier mercredi 02 octobre 2019, à Abidjan

Hier mercredi 02 octobre 2019, à Abidjan, le nouveau président de la CEI centrale, Kuibiert Coulibaly, a pris fonction.

En effet, Youssouf Bakayoko, le désormais ex-président de l’institution chargée d’organiser les élections en Côte d’Ivoire, a cédé son fauteuil, au cours d’une cérémonie de passation des charges avec le nouveau président élu, Ibrahime Kuibiert Coulibaly au siège de la CEI aux Deux Plateaux.

Profitant de cette occasion, Youssouf Bakayoko a exprimé sa satisfaction quant au travail qui a été abattu, et à aussi donné quelques conseils à la nouvelle équipe:

« Nous pouvons ainsi affirmer que la CEI constitue l’un des principaux maillons de la dialectique démocratique à l’œuvre dans notre pays, et je reste persuadé, monsieur le président, que vous allez poursuivre et amplifier le mouvement. Les contraintes voire les embûches ne manqueront pas sur votre chemin, et au titre de celles-ci, je voudrais relever une des plus préoccupantes dans la conduite de nos missions. Il s’agit de la tendance sinon de l’inclination au non-respect des règles du « jeu démocratique » par une certaine frange des chapelles politiques … En effet, comme je l’ai souligné en d’autres occasions, nous nous devons de progresser en Côte d’Ivoire, dans le respect, par tous, du droit et de la loi, et dans la promotion d’une culture démocratique avérée, qui nous permettrait de nous conformer, sans contestations injustifiées ni violences, au verdict des urnes, le choix des électeurs ».

Ainsi, Kuibiert Coulibaly, qui a été lui aussi membre de la CEI (2011-2014), entouré de ses commissaires centraux, exprime sa reconnaissance et profite pour félicité son prédécesseurs pour les résultats obtenus dans des conditions parfois difficiles.

« Vous avez bien travaillé et on prend note également de vos observations, défis et contraintes durant notre mission. Vous êtes un homme de devoir », a déclaré le nouveau président de la CEI, assurant qu’il travaillera « de sorte à mériter la confiance de la nation ». « Vous avez fait votre part. On fera plus que vous parce que c’est votre souhait. Pas parce que vous avez démérité, mais parce que vous avez fait votre part. On ira s’abreuver à votre source… »

Omar Sana

 

Commentaires (Facebook)

Articles Liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page